Il était une fois une petite fille ni mieux ni pire que les autres. Juste une petite fille rêveuse, pensive, maladive.
Son enfance fut bercée par les histoires et les jeux que sa grand-mère de conte de fée lui inventaient.
Cette petite fille était idéaliste, romantique à souhait.
Lorsqu'elle était chez ses parents elle ouvrait le ventre de ses poupées pour voir ce que les humains avaient dedans. Lorsqu'elle était chez sa grand-mère elle jouait avec ses poupées et ses cousines. S'inventait un monde, vendait de la fougère en disant que c'était des sardines aux ouvriers qui construisaient l'immeuble d'à côté.
Avec ses grands-pères il existait une réelle complicité, des choses que l'on ne devait pas dire aux grands-mères. C'est peut être pour cela qu'elle aime aujourd'hui, alors qu'elle est adulte, se cacher pour manger du chocolat .....
L'un de ses grand-père était extraordinaire car il adorait quand sa petite fille lui lavait les cheveux (il en avait très très peu). L'autre, tout aussi extraordinaire que le premier, l'emmenait au cinéma (lui était au café de la cousine) et l'emmenait ensuite manger des glaces.
Ce fut une enfance très sucrée.La petite fille grandit s'en se rendre compte que le monde lui n'était pas si sucré que cela.
Son père, un amour, balayait devant ses pas pour qu'elle ne s'aperçoive pas que parfois il n'y avait pas que des douceurs devant ses pas.
Sa mère lui apprit des choses  moins agréables l'indifférence, le manque de chaleur et le mensonge, mais comme son père balayait bien elle ne se rendu compte que très tard qu'en fait sa mère ne l'avait jamais désiré. Et pourtant la petite fille la trouvait si belle, si jeune.....
Puis, un jour, la petite fille devint une femme mais elle mit très longtemps à devenir une adulte.
La petite fille bercée d'illusions se réveillat un beau matin et découvrir que le monde pouvait être cruel, difficile et que c'était une jungle où elle devrait batailler pour vivre.
Mais elle n'était pas du tout batailleuse, elle n'avait pas cet état d'esprit et ne sut jamais se battre mais subir. Ah ça subir elle le fit très bien et sans réaliser qu'elle y perdait beaucoup. Elle y perdit ses illusions, ses rêves de monde parfait, ses enfants ...... Car elle fit quatre beaux enfants la petite fille. Elle rêvait pour eux d'une belle et grande maison à la campagne où ils auraient pu vivre une vie très belle, très douce et pleine de soleil.

Et puis, elle s'éveillat complètement, ouvrit les yeux et que vit-elle ?

Sa fille partie à 30 ans vers un autre monde et ses trois garçons à 1000 kilomètres d'elle, comme pour la fuir.

Le réveil est difficile, long, douloureux. Elle devra faire beaucoup de chemin pour les reconquérir. Mais y arrivera-t-elle ? Saurat-elle le faire ?

Seul espoir de la petite fille ses trois petits enfants qui lui redonnent de la lumière et de l'amour.

Mais une question se pose : saura-t-elle être une meilleure grand-mère qu'une bonne mère ?

Pourtant une chose est certaine elle aime ses fils à l'infini, se sont des hommes magnifiques mais elle a commit trop d'erreurs envers eux et le remord la ronge jour après jour comme un cancer.

Elle voudrait juste qu'ils sachent qu'elle les aime, et qu'elle regrette qu'ils soient si loin car alors sa vie serait ensoleillée. Elle pourrait les voir souvent .

La petite fille devenue adulte trop tard pleure ses enfants si loin, ses petits enfants qui la connaisse si peu, ces soleils trops éloignés d'elle qui fait que parfois elle se sent dans le noir en permanence.

Bien sur elle a un compagnon magnifique et apaisant qui l'aime et la respecte.  Elle n'a jamais été respectée et aimée par les trois hommes qui traversèrent sa vie.

La petite fille aimerait que maintenant les querelles, les rancoeurs, les regrets s'atténuent et que cette famille recomposée vive en harmonie malgré les kilomètres qui les séparent.

La petite fille ne sait pas parler à ses fils. Comment dire tout simplement je vous aime mes chéris et vous êtes mon bien le plus précieux ?

Alors la petite fille va compter sur ses trois merveilleux petits enfants pour qu'ils soient le lien qui la relie à eux.


La petite fille au temps des rêves et des illusions