C'était hier, au Complexe de la Prairie, les canards chantaient dans le crépuscule et un monde fou se pressait pour entrer et participer au banquet Renaissance. Dans la bousculade, on pouvait reconnaître nos pommes jouant des coudes ainsi que Anne, Franck (2 prénoms, faut pas confondre) et leurs deux rejetons. Attirés là par nos soins, ils se sont laissés embusquer (embusquader ?) avec la naïveté des innocents.

DSC05117
Passé le début un peu intimidant (on connaît tout le monde mais eux personne), nous sommes passés à table histoire de boire un coup d'Hypocras et de s'enquiller un repas digne de Pantagruel. Les Ficelles Vertes ont animé la soirée avec leurs fabliaux dont auxquels on a déjà causé ici, les hip-hoppeurs (pour l'époque !) de la Courtoise Compagnie ont dansé comme des damnés, et les artistes des Zarts Bizarres nous ont enchanté de leurs jongleries rigolotes. On savait bien qu'on les connaissait, ceux-là, et ça nous est revenu : c'était au Forum Social à Eaubonne l'an dernier, ils étaient juchés sur des échasses notamment, d'où un changement de point de vue qui explique qu'on ne les avait pas reconnu tout de suite à Groslay.

Les Meurant-Brillant ne nous ont pas jeté de cailloux en partant, on en conclue que la soirée leur a plu. Ils sont partis tôt (vers minuit-une heure) vu que le grand avait une course aujourd'hui à Perpète-les-oies. Aux dernières nouvelles, il n'a pas gagné mais il a couru, c'est déjà ça...

DSC05162Nous, on est restés pour admirer Philippe initié aux danses renaissance : pas chassé, branle, double branle (sic) et autres trucs qui se comptent de 8 en 8. Autre chose que le rock gothique !

C'est vers une heure et demie que tout ça a pris fin, joyeusement comme d'hab. Ce qui explique que la journée d'aujourd'hui s'est déroulée dans une atmosphère ... démotivée. Mais bon, c'est dimanche, on fait comme à Groland.

Venez visiter le diaporama