Chaque année il revient ce mois maudit. Chaque année il est là, présent et lourd comme mon coeur.
Chaque année j'ai du mal à vivre ce mois. J'essaie de cacher à mon entourage mon chagrin mais Phil sait qu'il est là bien présent.
14 ans que le sourire de Valérie ma fille s'est éteint, 14 ans qu'elle me manque chaque jour un peu plus, 14 ans que je sens sa présence à mes côtés, 14 ans que je pleure son absence.
J'ai parfois envie d'hurler tellement le manque est là, fort, puissant. Mais à quoi bon, elle ne reviendra pas.

Je ne peux ni ne veux oublier quoique ce soit de ses 30 petites années de vie. Je ne peux ni ne veux oublier son sourire, sa joie de vivre, ses excès.

Elle est ma fille et je l'aime.