Drôles de définitions issues d'un dictionnaire très particulier
Bonne lecture !
Le dictionnaire du Diable, trad. Bernard Sallé
Ambrose Bierce 1842-1914


Absurdité n. Affirmation manifestement incompatible avec son opinion propre.
Alliance n. En politique internationale, union de deux voleurs qui ont
leurs mains si profondément enfoncées dans les poches l'un de l'autre
qu'il leur est difficile de s'en prendre séparément à un troisième.
Assisté n. Individu qui compte sur la générosité publique pour un
soutien que vous-mêmes n'êtes pas en position de pouvoir obtenir.
Bien-être n. État d'esprit produit par la contemplation des ennuis d'autrui.
Calomnier v. Attribuer malicieusement à quelqu'un les actions
vicieuses que l'on n'a pas eu la tentation ou l'opportunité de
commettre soi-même.
Canon n. Instrument utilisé dans la rectification des frontières nationales.
Cerveau n. Appareil avec lequel nous pensons que nous pensons.
Comestible adj. Susceptible d'être mangé et digéré, comme un ver pour
un crapaud, un crapaud pour un serpent, un serpent pour un cochon, un
cochon pour l'homme et l'homme pour le ver.
Connaisseur n. Spécialiste qui sait tout à propos d'une chose et rien
à propos de tout le reste.
Conservateur n. Politicien qui affectionne les maux existants, qu'il
ne faut pas confondre avec le Libéral qui souhaite les remplacer par
d'autres.
Consolation n. Lorsque l'on constate qu'un homme meilleur est plus
infortuné que soi.
Conversation n. Foire où chacun propose ses petits articles mentaux,
chaque exposant étant trop préoccupé par l'arrangement de ses propres
marchandises pour s'intéresser à celles de ses voisins.
Cynique n. Grossier personnage dont la vision déformée voit les choses
comme elles sont, et non comme elles devraient être.
Dédain n. Sentiment d'un homme prudent envers un ennemi qui est trop
formidablement à l'abri pour être attaqué.
Dentiste n. Prestidigitateur qui, tout en mettant du métal dans votre
bouche, subtilise des pièces dans votre poche.
Dérision n. Manière de montrer que la personne qui en subit les
attaques est dénuée des heureuses qualités qui distinguent ceux qui
l'attaquent.
Diplomatie n. L'art patriotique de mentir pour son pays.
Discussion n. Moyen de confirmer les autres dans leurs erreurs.
Distance n. La seule chose que les riches soient prêts à accorder aux
pauvres, en souhaitant qu'ils la gardent.
Égoïste adj. Dénué de respect pour l'égoïsme des autres.
Émancipation n. Changement de tutelle de la tyrannie d'autrui au
despotisme de soi-même
Savoir n. Forme d'ignorance qui distingue les studieux
Évangéliste n. Porteur de bonnes nouvelles, particulièrement (dans un
sens religieux) de celles qui assurent notre propre salut et la
damnation de nos voisins.
Expérience n. Lucidité qui nous permet de reconnaître comme une
fâcheuse vieille connaissance la folie que nous venons de commettre.
Félicitations n.p. Politesse de la jalousie.
Fou adj. Atteint d'un haut degré d'indépendance intellectuelle ; qui
ne se conforme pas aux standards de la pensée, de la parole et de
l'action, déterminés par des magisters à partir de l'observation
d'eux-mêmes ; qui diffère de la majorité ; en résumé, inhabituel. Il
est à remarquer que les gens que l'on déclare fous le sont par des
autorités qui n'ont pas à apporter la preuve qu'elles sont elles-mêmes
parfaitement saines.
Homéopathe n. L'humoriste de la profession médicale.
Ignare n. Personne ignorante peu familiarisée avec certains domaines
du savoir qui vous sont familiers, et qui ont des domaines de
prédilection auxquels vous n'entendez rien.
Longévité n. Prolongation inconfortable de la peur de la mort.
Loquacité n. Affection qui redouble chez le malade incapable de
refréner sa langue quand vous souhaitez prendre la parole.
Médire v. Faire le portrait d'un homme comme il est, quand il n'est pas là.

Menteur n. Personne qui pratique l'expression de la vérité avec une

conscience assez lâche.
Ministre n. Personne qui agit avec un grand pouvoir et une faible
responsabilité.
Philosophie n. Route comportant de nombreuses voies et qui s'étend de
nulle part à rien.
Politesse n. La plus acceptable des hypocrisies.
Préjugé n. Opinion qui se promène sans moyen visible de transport.
Raseur n. Personne qui vous parle quand vous souhaitez qu'elle écoute.
Vieillesse n. Période de la vie où nous transigeons avec les vices que
nous continuons à chérir, tout en repoussant avec horreur ceux que
nous n'avons plus la faculté de commettre.
Voisin n. Personne qu'on nous demande d'aimer comme nous-mêmes, et qui
fait tout ce qu'il peut pour nous faire désobéir.